Grèves – FAQ

Published by Efling on

Qu’est-ce qu’une grève?

Un grève est le moment où des employés arrêtent de travailler afin de donner force à leurs demandes dans les négociations. Les grèves peuvent être circonscrites et durer peu de temps, ou elles peuvent s’appliquer à tous les membres du syndicat pour une durée illimitée – une grève générale. Les mouvements de grève, continus ou échelonnés, peuvent se prolonger jusqu’à ce que les revendications du syndicat aient été entendues et qu’un accord collectif acceptable ait été signé. La décision de faire grève est prise collectivement par les membres d’un syndicat et le syndicat met en oeuvre la grève en leur nom.

Pourquoi fait-on en grève?

Les négociations, malheureusement, n’avancent pas seules face à la puissance des employeurs quand les accords collectifs sont en discussion. Au fil des décennies, il a souvent été nécessaire pour les travailleurs de faire grève pour pouvoir obtenir gain de cause. Beaucoup des plus grandes avancées des travailleurs en Islande on été obtenues par la grèves. Des avancées comme des augmentations, des limitations de la durée de travail, le droit aux congés payés et biens d’autres droits.

Est-il légal de faire la grève?

Les grèves sont légales d’après la loi sur les syndicats et les conflits liés au travail (no. 80/1938). Elle peut être consultée en islandais ici. D’après cette loi, un syndicat ne peut pas appeler à la grève tant qu’un accord collectif est en place. Durant cette période, une clause prohibant la grève prédomine. Une grève ne peut être organisée qu’après qu’un accord collectif a expiré, mais d’autres conditions s’appliquent également. Le syndicat doit demander le transfert des négociations au niveau du médiateur de l’Etat (ríkissáttasemjari) et doit déclarer que les négociations se déroulant en sa présence n’avancent plus et que les réunions sont devenues vaines. Alors le syndicat doit appeler à la grève de manière légale et la faire voter par ses membres.

Comment est prise la décision de faire grève?

Le comité de négociation d’un syndicat décide si il y a une raison suffisante pour appeler à la grève. Cet appel à la grève n’est validé que si les membres du syndicat ont voté en sa faveur par majorité simple des votes exprimés. Une grève n’est de cette façon organisée qu’avec l’assentiment démocratiquement exprimé des membres du syndicat. Ils reçoivent les informations expliquant comment participer au vote, et elles sont également accessibles au siège du syndicat. Quand une grève a été approuvée par ses membres, le médiateur de l’Etat et les employeurs concernés doivent être informés 7 jours avant que la grève ne commence. Le comité de négociation peut prendre la décision de reporter la grève. Ce report doit être annoncé 3 jours à l’avance. Les participants à la négociation peuvent également se mettre d’accord pour reporter une grève qui est en préparation ou qui est déjà effective.

Puis-je être renvoyé pour avoir participé à une grève?

Participer à une grève organisée de manière légale est clairement protégé par la loi islandaise. Les employeurs ne peuvent pas renvoyer des employés qui répondent à un appel légal à la grève. Après la grève, les employés retournent au travail de façon tout à fait normale.

Puis-je ne pas participer à une grève?

Quand une grève a été organisée légalement, tous les membres du syndicat qui sont appelés à faire grève doivent participer. Refuser de participer à une grève légale n’est pas permis et constitue un acte de brise-grève. Les syndicats peuvent organiser des piquets de grève pour contrer les actes de brise-grève.

Suis-je payé pendant une grève?

L’employeur n’a pas à payer ses membres pendant une grève. Les syndicats payent eux-même leurs membres grace à leurs fonds, qui sont pourvus par les cotisations mensuelles des membres. Les syndicats décident des règles régissant l’utilisation de ces fonds de grève, comme les conditions de paiement et les montants en jeu.

Puis-je me trouver un autre travail pendant une grève?

La confédération des employeurs, SA, interdit aux entreprises membres d’employer du personnel en grève contre un autre membre de SA. Les membres du syndicat peuvent perdre leur droit à l’indemnisation par le fond de grève si ils trouvent un autre emploi pendant la grève.

Que peuvent faire les employeurs contre les grèves?

Si les employeurs s’entêtent à rejeter les demandes des travailleurs pendant une grève, ils peuvent décider de répondre par une fermeture arbitraire (lock-out). Un lock-out signifie que l’employeur refuse aux employés le droit de travailler et ne leur paie aucun salaire. Les lock-out restent rares, mais ils sont autorisés par la loi sur les syndicats et les conflits liés au travail. Un lock-out ne signifie pas que les employés sont renvoyés, et les employés retournent travailler après le lock-out.

Est-ce qu’une grève peut être interdite?

Le mouvement des travailleurs considère que les lois contre les grèves sont une violation des droits des travailleurs. Le parlement islandais a néanmoins utilisé la loi à de multiples reprises pour mettre fin aux grèves. Cela est habituellement accompagné d’arguments à propos des dommages causés par la grève en question à l’économie du pays. Le désaccord est alors renvoyé à un arbitrage par le parlement, ou les participants à la négociation sont forcés d’accepter un compromis spécifique et ne sont pas autorisés à tenter d’obtenir un résultat différent par l’arrêt du travail. Habituellement, les grèves ne sont pas légalement empêchées à moins qu’elles aient duré un temps considérable, avec l’argument que cela est utilisé en dernier recours.